10 jours dans les Dolomites



L'Italie, nous en sommes amoureux... Chaque région que nous avions visité jusqu'alors nous avait donné l'envie de revenir pour en découvrir encore davantage. Et cet été il y a eu les Dolomites ! Après un passage par le lac Majeur, nous nous sommes dirigés encore plus vers le Nord du pays pour randonner et profiter des paysages montagnards. C'était magique...


Dominant les frontières de la Vénétie, du Trentin et du Haut-Adige, les montagnes des Dolomites sont inscrites au patrimoine de l'Unesco. Sept parcs naturels font partis de cet ensemble. Nous en avons parcourus quelques-uns.
Nous avons construit notre parcours en partant de Trento pour nous diriger vers la frontières autrichienne avec San Candido comme ligne de mire.

En arrivant à Trento nous avons perçu le changement d'ambiance avec les villes plus guindées du lac Majeur que nous avions découvert juste avant. Ici les touristes ne sont pas les mêmes, les chaussures de rando sont de sortie ! C'est un très jolie ville avec beaucoup de peintures aux façades, que l'on sent influencée par l'Autriche.
Située dans une vallée avec les Dolomites de Brenta comme voisine, c'est un bon point de chute pour débuter la visite.










Une petite visite et une excellente pizza plus tard on remonte dans les hauteurs du Monte Tomba où nous trouvons un spot idéal pour la nuit avec pour seuls voisins des ânes ! Et une rando accessible pour commencer à faire chauffer les muscles...
Cette zone du nord de l'Italie, le Sud-Tyrol, a été occupée lors de la Première Guerre Mondiale. Les armées italiennes et françaises se sont battues durant près de deux ans contre les forces austro-hongroises, puis allemandes. Plusieurs sites que nous avons visité dans la région nous ont rappelé cette période avec des monuments et vestiges qui témoignent de leur passage...













Un séjour de deux jours à Venise plus tard (nous avons pris le train de Bassano del Grappa, non loin de là...), nous voilà de retour dans nos montagnes ! 
A la recherche d'un lieu pour dormir, nous nous dirigeons vers le lac di Tovel, niché en plein coeur d'une forêt dans les Dolomites de Brenta. Un petit tour de lac à la tombée de la nuit (le site est touristique, c'était un bon moyen d'en profiter plus sereinement !), on passe la nuit sur le parking... payant à partir de 8h (10 euros!). Le réveil sonne tôt, on déguerpit avant qu'on ne nous réclame quoi que ce soit.









Et on attaque une petite balade tranquille dans le Val Di Genova, une jolie mise en bouche en arrivant dans les Dolomites !







Changement de décor lorsque nous arrivons à Bolzano. Un tout autre style, celui du Tirol. On perçoit ici que nous sommes à la frontière de l'Autriche ! Les bâtisses sont jolies mais l'ambiance qui s'en dégage nous plaît moins qu'à Venise ou Vérone... La montagne autour est belle mais Bolzano ne nous a pas réellement séduits.










Puis nous faisons un petit décroché pour découvrir le lac de Carezza. Dommage qu'il soit si touristique et si facile d'accès, on se serait bien vu vadrouiller davantage et non pas juste s'arrêter au bord de la route pour l'admirer (il y aurait certainement eu moins de monde pour le coup !). Mais malgré ça, il n'y a pas à dire, les montagnes s'y reflétant, il était sublime !









Nous trouvons un lieu des plus paisibles pour dormir, dans les hauteurs. A nouveau le calme et la nature...





Le lendemain, alors que nous avions prévu d'aller randonner -le réveil sonne à 7h-, les montagnes sont dans les nuages. On retourne se coucher, on prend notre temps et lorsque nous nous décidons à repartir, nous prenons la direction de Santa Madalenna et ses deux belles églises ! L'une que nous visitons, l'autre que nous apercevons face aux montagnes.











Puis nous avons continué notre route et c'est là que nous avons commencer à randonner sérieusement, au Monte Pez dans l'Alpe Di Suisi, le plus grand plateau d'Europe. Nous sommes partis à la découverte de l'un des plus vieux refuges des Alpes, le Rifugio Bolzano. Et certes, ça fait mal aux jambes de prendre un petit peu de hauteur (nous étions à environ +2600 m) mais quel bonheur pour les yeux et quelle quiétude là-haut...











Le lendemain, on prend notre temps en prévoyant une petite balade tranquille dans la journée pour récupérer. Direction les "Tre Cime di Lavaredo", le guide indiquait "balade longue mais facile". Parfait ! Mais ce ne fut pas tout à fait le programme: pas si longue (14km) ni si facile (à nouveau plus de 1000m de dénivelé) au vu de celle d'hier ! Une fois partis, autant aller jusqu'au bout d'autant que les paysages sont très beaux. Comme un air de canyon américain. Et là-haut... Une vue à couper le souffle...















Et pour clôturer notre journée, histoire de dégourdir les jambes, petite balade autour du fameux Lago Di Braies...

 





On continue notre chemin davantage vers l'est des Dolomites dans la région des Cinque Torri, lieu où ont sévi de violents combats durant la Première Guerre Mondiale entre forces italiennes et austro-hongroises. 5 kilomètres de tranchées dans un musée en plein air. 
Une belle rando (on a trouvé le moyen de rallonger la sauce avec 1h30 dans la forêt !) et là encore la vue est sublime...











Et pour terminer notre périple italien, une petite rando pour rejoindre le lago Di Sorapis. Les jambes bossent un petit peu moins, ça fait du bien. Et quel choc lorsque nous arrivons au lac, sa couleur était incroyable ! Tout comme sa fraîcheur, certains ont eu le courage malgré tout de s'y baigner...





Pour résumer ces vacances: elles étaient parfaites !
Si vous aimez la randonnée et les grands espaces, n'hésitez pas une seconde, vous en prendrez plein les yeux dans les Dolomites ! 
Nous avons réfléchi à notre parcours de façon à ce que l'on reparte par l'Autriche et la Suisse mais il existe moult possibilités et parcours variés pour découvrir cet endroit magique... Que n'avons pas pu découvrir dans sa totalité, 10 jours, il faut faire des choix ! Vous aurez eu un aperçu de nos coups de cœur...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire