Venise, ma belle...




Aaaah Venise... J'en reparle plus de deux mois après l'avoir découverte les étoiles dans les yeux ! Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre, j'avais peur d'être déçue... Parce qu'il y avait eu Rome et je pensais que c'était dur de faire mieux. Et qu'elle n'est pas toujours bien perçue. Et bien non... Venise est complètement différente mais elle vaut tout autant le détour et m'a totalement séduite.


Comment la définir ? Romantique, à n'en pas douter, avec ses ruelles et ses ponts à n'en plus finir. Cette sensation de bien-être m'a envahi dès les premières foulées. La nuit tombée nous étions encore à nous balader (ou nous perdre, selon les points de vue!), l'esprit léger, à travers ses multiples venelles...
Fascinante. Ses églises et ses palais nous font voyager à travers une autre époque. Nous avons visité la basilique Saint-Pierre, ses dorures ne peuvent que vous laisser sans voix ! 
Unique. Une atmosphère si particulière se dégage de cette ville "sur la mer". Je ne saurais bien la définir, comme si nous étions hors-du-temps dans un endroit inhabituel. Même si nous avions vu multiples clichés la présentant, une fois sur place on saisit réellement son authenticité.

Et malgré que les photos ne permettent pas totalement d'en saisir son ambiance et sa particularité, je vous fait profiter de nos deux jours à déambuler à travers cette beauté...

----------------------------------------------------

Nous avions choisi de débuter notre séjour par la visite de Burano, une île voisine pittoresque aux façades aux milles couleurs vives. Pour cela nous avons parcouru le quartier vénitien de Cannaregio afin d'aller prendre un vaporetto (le métro local: le bus sur l'eau !). Ce quartier m'a beaucoup plu, loin des circuits touristiques. Une bonne façon de débuter la visite des lieux ! Et Burano, ah Burano... Il faisait gris ce jour-là mais toutes ces teintes lumineuses face à nos yeux ont égayé notre journée !






























Retour à Venise. Nous avons retraversé Cannaregio et le Grand Canal pour nous retrouver dans un premier temps dans le quartier de San Polo, assez sympa, puis celui de Santa Croce où nous avions notre hôtel. Second coup de cœur pour moi ! Quartier populaire de la ville, on y croise les locaux et c'est calme. On s'y sent bien...


















Le lendemain matin, direction le quartier de San Marco pour la découverte de la Basilique Saint-Marc. Nous avions réussi en grande partie à échapper à la foule jusque-là, nous avons retrouvé une grande partie des touristes sur la place ! Ambiance différente, moins appréciée, dans un quartier moins typique mais il n'y a rien à dire, la Basilique est sublime...














A la suite, nous avons visité le Palais des Doges, le siège du gouvernement vénitien pendant près de sept siècles. Après la découverte des nombreuses pièces du Palais, nous avons terminé par les cellules de la prison avec la vue sur le Pont des Soupirs...









Que vous dire pour résumer ?

Allez visiter Venise ! Et faites-le à pieds. C'est la meilleure façon de visiter la ville car elle permet de vous perdre dans les multiples ruelles et de découvrir la vraie Venise. Rien de vous empêche de profiter d'une virée en gondole privée (80 euros les 30 minutes, tout de même !) ou de prendre le vaporetto pour quelques déplacements mais à mon sens vous manquerez tellement de choses si vous ne faites que ça.
Sortez des sentiers battus, ne vous cantonnez pas au quartier de San Marco. Certes il accueille des beautés à ne pas manquer mais en ce qui concerne l'ambiance, ce n'est pas le meilleur !

Prenez 3 ou 4 jours entiers sur place. Nous n'en avions que deux petits, nous n'avons pas pu tout voir, certains quartiers comme celui du Castello et La Tana nous sont encore inconnus (ce sera l'occasion de revenir !). Quelques jours supplémentaires nous auraient également permis de visiter d'autres Palais ou églises (contrairement à Rome par exemple, nous en avons beaucoup vues ici où l'entrée était payante).

Pour la visite de la Basilique, vous avez la possibilité de réserver des billets "coupe-file". Si vous n'en avez pas, pas de panique ! La file peut être impressionnante mais finalement c'est assez rapide. Petite autre astuce, si vous avez un sac à dos, vous devez le laisser dans un vestiaire prévu à cet effet dans un local dans une rue perpendiculaire. Ils ne vous laisseront pas entrer dans la basilique avec. De le savoir avant, permet d'éviter de faire la queue deux fois (histoire vécue !)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire