Les Pyrénées en hiver - Loudenvielle



Février, ce moment de l'année où tu commences à rêver aux belles journées ensoleillées et aux quelques degrés supplémentaires qui te permettront de reléguer bonnets et gants au placard. Février, inversement, le moment idéal pour se diriger vers les pistes de ski et les montagnes enneigées. 

Ça a été notre choix cette année ! Direction les Pyrénées et le petit village de Loudenvielle au sein de la Vallée du Louron. Et même si les deux petites demies-journées où le soleil a choisi de nous rejoindre étaient trop courtes, il n'y a pas à dire, les séjours "à la neige" dépaysent totalement et permettent de déconnecter du quotidien en un instant. 
Dès cet instant où tu poses les pieds sur ce tapis blanc, qui t'enveloppe tout entier et t'apaise immédiatement...


Loudenvielle est le lieu idéal si vous souhaitez séjourner dans un village "à taille humaine". Village familial, vous y trouverez de quoi faire vos courses et de quoi vous restaurer avec quelques commerces (juste ce qu'il faut à notre goût !).

De jolies balades sont possibles dans le village pour découvrir les belles bâtisses restaurées ou autour du lac.





















Les touristes viennent principalement à Loudenvielle pour Balnéa,  le premier complexe de détente en eau thermale des Pyrénées françaises. Vous pouvez y prendre des bains du monde entier, Amérendiens, Japonais, Tibétains... Je ne peux vous dire si cela vaut le coup (au vu du nombre de voitures sur le parking tous les jours, ce doit être le cas !), nous avons préféré randonner ou skier.

Pour skier justement, de Loudenvielle vous avez deux possibilités: vous rendre à la station de Peyragudes ou celle de Val Louron. Nous avons choisi la seconde pour sa taille humaine (et donc des prix qui correspondent !). Nous avons été emballés car les pistes nous correspondaient plutôt bien (du bleu et du rouge essentiellement). Si vous descendez du noir et que vous skiez tout au long de la journée, cela risque d'être un peu juste, en terme de nombres de pistes. 














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire